Comment choisir du sur mesure…..

1/Comment définir sa hauteur de porte moulinet ?

La question de la hauteur du porte moulinet est centrale dans la définition du cahier des charges d’une canne custom.

Il est bien souvent difficile du premier abord de répondre à cette question.
Nous allons essayer d’aborder ici quelques les éléments de réponse.

Ce qui est prépondérant dans le choix :

  • la longueur de la canne :
    Bien sûr en fonction de la longueur de la canne on n’a pas les mêmes nécessités en terme de longueur du talon, les longues cannes nécessitent souvent des talons plus longs qui permettent un bras de levier important pour les longs lancers, mais ceci est très lié au type de pêche.
  • le type de pêche
    il y a des pêches qui nécessitent de très longs lancers, même avec des cannes courtes, contrairement à des pêches comme la verticale ou les lancers sont secondaires. La hauteur du porte moulinet devra donc être adapté à cette donnée, plus haut pour des lancers longs, plus court pour des pêches verticale.
  • la morphologie du pêcheur (taille, longueur de l’avant-bras)
    La morphologie du pêcheur entraîne souvent des choix en rapport, par exemple on voit des pêcheurs de grande taille qui privilégient de longs talons. La taille de l’avant-bras est aussi importante, pour certaines pêches (en light à la volée, par exemple) la position canne haute et le type d’animation est peut compatible avec un talon qui dépasse le coude.
  • l’équilibre avec le moulinet en place
    Avec un moulinet adapté au type de pêche il doit y avoir un équilibre de l’ensemble canne / moulinet, mais attention, cet équilibre est tout relatif et dépendant des types de pêche et des habitudes de chacun. Par exemple pour le shore spinning un équilibre légèrement vers l’arrière  est intéressant car il permet de reposer les bras en position canne haute la plus fréquente.
  • les habitudes du pêcheur
    Chaque pêcheur à ses habitudes, ses préférences, pour des types de pêches équivalents et des morphologies similaires, certains vont privilégier un talon court alors que d’autres le préféreront plus long.

En conclusion, on peut dire qu’il n’y a pas vraiment de règle concernant ce domaine, les sensations de chaque pêcheur, ces habitudes et son expérience sont les éléments prépondérant du choix, même si les autres éléments sont importants, le pêcheur seul sait ou est son point d’équilibre. C’est ici que l’on voit tout l’intérêt du custom dans la pêche, plus que dans tout autre domaine il prend tout son sens, car c’est bien du confort de pêche, de la performance, de la sensibilité dont il s’agit.

2/Il y a Fuji et … Fuji SIC Titanium !!!

Que comprendre dans les méandres des céramiques et des enveloppes ???
SIC,Hardloy, Alconite, … autant de terme qui sont parfois une énigme ….Titanium, Gunsmoke, Chrome … que sont tous ces revétements ?

Pour commencer voici le tableau comparatif de Fuji des différentes céramiques (source fujitackle) :

La conclusion est très claire, le SIC (silicone carbide) est de très loin le matériau le plus dur, et qui procure la meilleure conductivité thermique.

Pour ce qui est des armatures des anneaux, le titanium offre la meilleure résistance à l’abrasion et est beaucoup plus légère.

En conclusion si vous voulez du Fuji haut de gamme .. pas d’alternative, il faut choisir du SIC Titanium. Ils existent dans tous les modèles d’anneaux, aussi bien dans les low riders que dans les K-Serie. Donc ne vous y trompez pas, Un K-serie alconite gun smoke, reste bien en dessous d’un K-serie SIC Titanium !!!

Laisser un commentaire